06 mars 2006

Les mal-aimés

L'ASPAS édite une nouvelle brochure consacrée à la défense des animaux soi-disant " nuisibles ". Renards, fouines et cormorans sont ici réhabilités par des études et des arguments convaincants.


Mal aimés, on vous aime !                              



Vous pouvez vous procurer cette brochure " Ces animaux qui dérangent " disponible sur simple demande écrite à : ASPAS ­ BP 505 ­ 26 401 CREST cedex, accompagné de 6 euros en timbres ou chèque pour participation aux frais.

Saviez-vous que le renard peut éliminer jusqu¹à 10 000 campagnols par an, ce qui en fait un auxiliaire précieux pour l¹agriculture, que le geai plante des centaines de chênes et que le corbeau freux mange des larves néfastes pour les cultures ? Pourtant ces animaux ont la réputation d¹être mal-aimés et sont classés " nuisibles ".

S¹agissant du renard, on préfère se focaliser sur les quelques poules qu¹il mange et l¹accabler de tous les torts, alors qu¹en réalité, il évite aux agriculteurs d¹utiliser des poisons pour éradiquer les rongeurs, produits qui sont de surcroît dangereux pour la nature. Pourtant chaque année, des centaines de renards sont abattus volontairement.

Cette brochure de quarante-deux pages rédigée par Catherine Levesque, journaliste et auteur d¹ouvrages sur la faune sauvage, offre la possibilité de mieux connaître ces animaux mal-aimés, leurs comportements et de déterminer plus justement leurs impacts sur les activités humaines.

Depuis trop longtemps, l¹homme s¹investit d¹une mission invraisemblable : " gérer "  l¹équilibre de la nature. C¹est ainsi qu¹il se livre à des prélèvements non seulement inutiles mais, à moyen terme, dangereux pour la survie des espèces. Il en résulte une longue liste d¹animaux à réhabiliter : renard, blaireau, belette, pigeon ramier, loup, ours, lynx...

Grâce à ce guide, chacun pourra réfléchir à des solutions respectueuses pour une cohabitation intelligente ! Et si une fouine a élu domicile dans votre grenier, pourquoi ne pas lui aménager un gîte dans votre jardin plutôt que de la piéger en sachant qu¹une autre reviendra ?

Posté par panthera pardus à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les mal-aimés

Nouveau commentaire